13 juillet 2007

L´Eldorado danois après les saucées d´Oslo

La frontière est passée (il nous ont laissé entrer au Danemark malgré les chaussettes sales et humides...). La fin d´une première aventure ... et le challenge qui continue!

La Norvège, désormais derrière nous, nous laisse encore rêveur. Tant de beauté de paysages, la chance d´avoir pu parcourir plus des trois quarts du chemin sans une goutte de pluie, et aussi une année Erasmus riche en émotion! Quel voyage!

Quelques détails de nos aventures depuis le départ de Trondheim:

Adios Trondheim : La journée à Trondheim nous a bien reposé, nous laissant le temps de flâner un peu même avec 80km de vélo! Cette ville nous laisse une belle impression, sans doute représentait-elle aussi une étape importante à nos yeux. C´est à une vingtaine de km de la ville que nous avons campé en bordure de champs, on se serait cru en Toscane (photo à l´appui) ! Tout cela pour une bonne nuit champêtre, pimentée de ces mélodieux chants de corbeaux croasseurs, avant d´entamer une nouvelle traversée des montagnes norvégiennes.

Trondheim - Oppdal : Un peu de doute règnait dans l´équipe avant ces étapes qui s´annoncaient comme les plus difficiles du trajet... Néanmoins, notre échauffement de 1500km nous aura largement donné assez d´aplomb pour les digérer sans soucis ! Après 120km et la première saucée, l´équipe décide de s´offrir le luxe d´un camping. Ce sera même une petite "hytter" (version norvégienne du bungalow... soit tout confort) qui nous accueillera pour cette nuit en or.

Oppdal - Vinstra ou MERCI GORE TEX (en version norvégienne: "det er ikke darlig være, bare darlig klær" soit "il n´y a pas de mauvais temps, que de mauvais équipement") : L´exercice d´après petit déjeuner s´est constistué d´une montée de 500m de dénivelé pour atteindre les plateaux désertiques du Døvrefjeillet Nasjonalpark où seuls subsistent bruyères, myrtilles (non pas celle-là, l´autre) et lichens. Tout passe bien y compris le petit déjeuner vite digéré... La faim nous pousse jusqu`au prochain commerce, soit au kilomètre 80 !! (nous avons encore peu d´explications sur l´hétérogénéïté des distances qui séparent les magasins norvégiens). La descente de la vallée se fera tête dans le guidon, au bord de la E6, sous le déluge venant tout autant du ciel que des semis-remorques.
L´étape terminée, nous entamons le critique choix de la soirée dans l´entrée d´un centre commercial: "qu´est ce qu´on fait, on bivouaque sous la pluie ou sous la pluie ? " ... C´était sans compter sur notre bonne étoile qui nous a envoyée Jérôme, un francais habitant à Oslo. Nous finirons donc dans la "Hytter" la plus typique que nous puissions imaginer, chargée d´histoire, héritée d´une arrière tante de la copine de Jérôme (et non pas la belle soeur du mari de son oncle)... Tout simplement "koselig"! On ne remerciera jamais assez Jérôme et Linda, sans oublier Maria Uhlen, cette fameuse arrière-tante, ancienne sage femme de la région...

Vinstra - Lillehammer : un peu dur de décoller de la "hytter", nous reprenons notre rythme habituel (sur les vélos à 15h !). Nous tentons sans succès aucun de prendre des routes parallèles pour éviter cette E6, nous y revenons irrémédiablement, même le pile ou face nous y ramène. On prend les mêmes et on recommence, la fameuse règle du PCG reprend (Pluie+Camion=Guidon). Nous arrivons tard à Lillehammer sous une éclaricie inattendue, jolie ville olympique!

Lillehammer - Oslo : Deux étapes seront nécessaires pour parcourir les 180 km séparant ces villes. Le relief est bien moindre désormais, mais la pluie ne nous lâche pas tant que cela! Nous comprenons désormais mieux l´expression qui parle de "seaux d´eau". Les routes que nous empruntons nous font traverser forêts de conifères, champs de blé et d´orge, une vraie campagne à deux pas de l´aéroport d´Oslo ! A l´aube de cette journée nous gardons un espoir pour les pistes cyclables, quand bien même les itinéraires suivent une logique norvégo-norvégienne (4km de détour pour éviter de traverser un rond-point), elles sont présentes sur tout le tracé... Nous retiendrons que l´approche des grandes villes nécessitent beaucoup plus de temps.

Oslo, pas vu pas pris : nous atterissons finalement aux portes de la capitale sous un déluge. On aurait rêvé mieux comme arrivée. En quelques instants nous entrons dans le coeur de la capitale, d´une grande descente en longeant les parcs, nous nous réfugions en quatrième vitesse dans une galerie marchande. S´en suit une brève visite de la ville (il est 15h nous embarquons à 19h), nous remontons les rues piétonnes pour atteindre les "Champs-Elysées" norvégiens: un condensé d´histoire en l´espace de 100m. nous cotoyons le Parlement, le Grand Square "Spikersuppa", le Théâtre national, l´Université d´Oslo et le Palais Royal idéal pour une photo kitsch.

Oslo - Friedrickhavn, la fin d´un mythe : le départ de Norvège coïncide avec la fin de notre année Erasmus que nous avons vécu avec le plus grand plaisir. C´est également la moitié du chemin parcouru jusqu´à Nantes puisque la barre des 2000km a été franchie lors de la dernière journée peu avant Oslo... OSTIA!
Ferry, un luxe ostentatoire, 4 restaurants, 5 bars, jacousi, cinéma, piscine... Mais nous dormirons par terre dans une salle de repos, à chacun ses moyens et ses envies! En revanche nous ne nous privons pas du piano-bar pour une ambiance jazzi dans une atmosphère emfumée au cigare, bercés par le roulis du bateau et les notes de piano!
Pas le temps d´oublier la baie d´Oslo que nous réveillons devant les côtes danoises, légèrement moins plates et ensoleillées que nous l´imaginions avec utopie. C´était notre El Dorado. A nous les plages de sable blanc ... vent de face. Adieu camping sauvage!

FROM TRONDHEIM TO OSLO

DATE       START         DISTANCE     DIFFICULTY       BEAUTY
8/07         Heimdal           115km            ***              ***
9/07         Oppdal            155km            ***              ***
10/07       Vinstra             101km            **              ****
11/07       Lillehammer       125km            ***            ****
12/07       Råholt til Oslo     80km            **              ****

Posté par bikeadventures à 12:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur L´Eldorado danois après les saucées d´Oslo

    good job

    Salut les champions - et championne -
    je vois que vous ne trainez pas, déjà 2 000 kms dans les mollets, je vais commencer à faire chauffer le café. Encore 2 ou 3 tours de manivelles et vous allez bientôt apercevoir le coq du clocher de Genlis. On vous attend !!!
    Amitiés à tous les 4 et bon courage pour la suite
    Michel

    Posté par michel, 13 juillet 2007 à 20:50 | | Répondre
  • Dream a little dream

    Salut vous quatre,
    Je vois que vous avancez bien et vite, bientôt vous serez en France sans même vous en être rendu compte! Votre voyage me fait rêver, j'adore lire vos aventures! Dites-vous que d'ici au Brésil, 4 français à vélos dans un paysage d'Europe du Nord, ça dépayse, ça fait rêver... et ça me fait penser que le retour approche!
    Bon trip,
    Claire

    Posté par claire, 15 juillet 2007 à 21:28 | | Répondre
  • machez danois!!

    Salut les zamis, ca mouline??

    Dépechez vous d'arriver, j'espère pouvoir venir vous féliciter à Nantes. Faites attention aux redoutables patisseries danoises qui pourraient peser lourd sur la selle...
    Etant en vacances et à vos petits soins écrivez moi si vous avez besoins d'une ou deux putes,(coussins pour les ignares qui ne parlent pas cette langue mélodique et enchanteresse qu'est le norvégien!)
    Bisous à tout le monde, myrtille t'es trop bonne dans ton gore-tex!!

    Posté par violette, 19 juillet 2007 à 12:42 | | Répondre
  • o_O

    Bon, mon commentaire etant probablement censuré par de hautes instances, je tente de le re poster !! Vous ne m'aurez pas.

    Donc, vous avez l'air de bien vous amuser, malgré la pluie, et ça c'est chouette Les photos sont encore et toujours magnifique...

    Mais, je trouve regretable que les douanes norvégiennes aient forcé Olivier a se raser les cheveux ! C'est tout simplement scandaleux ! Tout ça pour une sombre histoire capillo-tracté de quelque grammes en trop a bord de l'avion... Bon, ils les ont réexédiés en France par le premier vol, mais quand même, ça n'excuse pas tout...

    Courage Oliv', ça va repousser...

    A dans quelques semaines a St Rémy, pour l'arrivée

    Posté par Nico, 20 juillet 2007 à 13:22 | | Répondre
  • Bonjour à tous et félicitations pour tout ce chemin déja parcouru,dans la difficulté certainement ,
    mais le meilleur est maintenant devant vous .Bientôt le plus beau pays du monde sera en vue et les bitumes les plus moelleux s'offriront à vos pneus ,ainsi vos bicyclettes (dont on ne parle jammais )se seront un plaisir de vous porter à destination .
    D'ici la je vous souhaite bon courage et vous dis à bientôt. Pbiote

    Posté par papa biote, 20 juillet 2007 à 22:36 | | Répondre
  • Bravo !

    Bonjour à toute l'équipe!
    Quelle belle aventure !! il faut oser !! Les souvenirs ne manqueront pas. A tous bon courage pour la deuxième partie du voyage et félicitations pour les reportages photos et commentaires, c'est un régal...
    Un vacancier qui rentre du sud et qui n'a connu que la farniente pendant trois semaines.
    Michel

    Posté par huchet, 21 juillet 2007 à 22:35 | | Répondre
Nouveau commentaire